LE BONHEUR

On se persuade souvent soi-même que la vie sera meilleure après s’être marié, après avoir eu un enfant, et ensuite, après en avoir eu un autre…Plus tard, on se sent frustré, parce que nos enfants ne sont pas encore assez grands et on pense que l’on sera mieux quand ils le seront.

On est alors convaincu que l’on sera plus heureux quand ils auront passé cette étape.

 On se dit aussi que notre vie sera complète quand les choses iront mieux pour notre conjoint, quand on possédera une plus belle voiture ou une plus grande maison, quand on pourra aller en vacances, quand on sera à la retraite…

La vérité est qu’il n’y a pas de meilleur moment pour être heureux que le  moment présent.

Si ce n’est pas maintenant, quand serait-ce?

La vie sera toujours pleine de défis à atteindre et de projets à terminer. Il est préférable de l’admettre et de décider d’être heureux maintenant  qu’il est encore temps.

Pendant longtemps, j’ai pensé que ma vie allait enfin commencer, ‘ La Vraie  Vie! ‘. Mais il y avait toujours un obstacle sur le chemin, un problème qu’il fallait résoudre en premier, un thème non terminé, un temps à passer, une  dette à payer. Et alors la vie allait commencer ! ! ! ! Jusqu’à ce que je me rende compte que ces obstacles étaient justement ma  vie.

Cette perspective m’a aidé à comprendre qu’il n’y a pas un chemin qui mène  au bonheur. Le bonheur est le chemin. Ainsi passe chaque moment que nous avons et plus encore : quand on partage ce moment avec quelqu’un de spécial, suffisamment spécial pour partager notre temps et, que l’on se rappelle que le temps n’attend pas.

Alors, il faut arrêter d’attendre de terminer ses études, d’augmenter son salaire, de se marier, d’avoir des enfants, que ses enfants partent de la maison ou, simplement, le vendredi soir, le dimanche matin, le printemps, l’été, l’automne ou l’hiver, pour décider qu’il n’y a pas de meilleur  moment que maintenant pour être heureux.

LE BONHEUR EST UNE TRAJECTOIRE ET NON PAS UNE DESTINATION !  

Il n’en faut pas beaucoup pour être heureux. Il suffit juste d’apprécier chaque petit moment et de le sacrer comme l’un des meilleurs moments de sa vie.

La source de ce poème est inconnue.

Les femmes sont impossibles à satisfaire

QUE  PENSEZ  VOUS  DE  CETTE  HISTOIRE  DROLE?

Une boutique qui vend des maris vient juste d’ouvrir dans la ville de New York. Les femmes peuvent y choisir le mari qu’elles désirent. Devant la boutique est affichée la liste des instructions qui expliquent comment marche la boutique :

1. Vous pouvez visiter la boutique juste UNE FOIS!

2. Vous pouvez choisir n’importe quel homme à des niveaux différents, ou choisir de monter à un niveau supérieur, mais sachez que vous ne pouvez pas retourner au niveau inférieur à part sortir du building!

Une femme donc alla à la boutique des maris pour trouver un mari.

Au 1er étage il est écrit à la porte: 1er étage: Ces hommes ont du travail et aiment Dieu

Au 2ème étage: Ces hommes ont du travail, aiment Dieu et les enfants

Au 3ème étage: Ces hommes ont du travail, aiment Dieu et les enfants et sont extrêmement beaux. ‘Waw !’, dit-elle, mais elle voulait continuer de monter.

Elle alla au 4ème étage et il était écrit : Au 4ème étage: Ces hommes ont du travail, aiment Dieu et les enfants, sont extrêmement beaux et aident leurs épouses dans les travaux domestiques. Oh, mon Dieu !’ elle se dit : ‘Je ne peux pas y croire!’ Mais voulut continuer au niveau supérieur où elle pouvait lire:

Au 5ème étage: Ces hommes ont du travail, aiment Dieu et les enfants, sont extrêmement beaux, aident leurs épouses dans les travaux domestiques et sont très romantiques.

Elle est trop tentée de s’arrêter mais alla au 6ème étage où elle pouvait lire: Au 6ème étage: Vous êtes la 4.363.012ème visiteuse. Il n’y a pas d’hommes à ce niveau. Cet étage existe pour prouver que les femmes sont impossibles à satisfaire. Merci de votre visite à la boutique des maris. Faites attention aux marches en sortant et passez une agréable journée.

Faites lire ce message à tous les hommes que vous connaissez pour qu’ils rigolent un peu et à toutes les femmes qui aiment entendre la vérité Merci.  Auteur inconnu