CONSTRUIRE NOTRE BONHEUR

Les personnes qui se marient le font avec la ferme conviction que cela pourrait leur procurer le bonheur.  Malheureusement, plusieurs personnes mariées vivent un cauchemar.  Elles regrettent de s’être marié.

Il y a des célibataires consacrés à Dieu qui vivent mal leur célibat.  Ils s’imaginent que le mariage leur aurait procurer un plus grand bonheur, un espace d’épanouissement et une énergie vitale.

Il y a des parents qui rêvaient avoir des enfants beaux et intelligents, obéissants et polis, courtois et communicateurs.  Ils n’ont eu que le contraire.  Par ailleurs, certains de leurs enfants n’aiment pas l’école.

Il y a des gens qui vont à l’église avec l’espoir d’y trouver une communauté constructive, pleine de vitalité et capable de remettre debout des aveugles, des boiteux, des déprimés, etc.  Ils sont surpris par l’hommerie qui y règne à côté de la sainteté.

Pour être heureux, il faut construire son épanouissement personnel sur des choses et des situations qui ne dépendent pas des autres, pas même de nos plus proches amis et parents.

Comme quoi, le monde ne tourne pas par rapport à nos attentes.  Le bonheur se construire avec ce que nous avons déjà (les pieds, les yeux, la bouche, l’intelligence) et non avec ce que nous souhaitons et espérons avoir (une belle voiture, un conjoint compréhensif, un patron flatteur, etc…).

Publicités