DIEU CRUCIFIE EN AFRIQUE

BENOIT  AWAZI

Le Monde Diplomatique de Juillet 2009, Lectures p. 24.

 AFRIQUE.

 Le Dieu Crucifié en Afrique et Panorama des Théologies négro-africaines anglophones.

Benoît Awazi Mbambi Kungua

L’Harmattan, Paris, 2008, deux tomes : respectivement 330 pages, 31 euros, et 283 pages, 27,50 euros.

Théologien érudit, l’auteur propose une interprétation de la crise africaine, qu’il date de l’« irruption de la modernité occidentale au XVIe siècle » – traite, esclavage, colonisation, néocolonialisme. L’élaboration d’une théologie de la libération holistique devant, selon lui, permettre le dépassement de la médiation épistémologique, politique du christianisme colonial.

La tâche peut paraître rude si l’on songe aux conditions de l’accueil de l’Evangile par les Africains ; celles d’un « processus barbare et déshumanisant d’annihilation anthropologique ». Contrairement à l’Amérique latine, où l’éclosion d’une pensée chrétienne libératrice s’est située dans la lutte de la majorité de paysans pauvres contre une minorité capitaliste rapace, en Afrique noire c’est l’homme lui-même qui a été vidé de son humanité, qui a été « annihilé », écrit-il.

D’où la spécificité d’une théologie africaine de la libération, et l’émergence d’un « christianisme solidement arrimé dans la culture, la métaphysique et la mystique négro-africaine ». Un terrain fertile, dont ont surtout profité les Eglises évangéliques du spectacle importées des Amériques.

 Augusta Conchiglia.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :